Quoi qu’on en dise…

Quoi qu’on en dise…

 

On écrit toujours le même livre

On chante toujours la même chanson

On aime toujours du même amour

On tente toujours d’apprivoiser le même manque

Sous nos masques différents.

 

Et la source nous entend

Et la source nous attend.

 

Camille Arman, septembre 2014.

 

A de Arman

Hippocrate

Bonjour à tous !

 

Allez voir le joli film « Hippocrate », sorti il y a peu et encore présent dans nos villes, coincé entre K et M, Z et JUHN.

Allez le voir, si vous le pouvez, car il nous parle de cette humanité qu’il s’agit de sauvegarder dans les lieux les plus… les moins….

Il nous parle de ce qui se barre.

Partout. Dans les écoles, les services, les hôpitaux…

Il nous parle de ceux qui osent, s’opposent, agissent, guidés par une autre loi que celle de la rentabilité.

Il nous parle de nous.

Comme tout ce qui est bon et beau… et bon.

Et beau.

 

Portez-vous bien!

A bientôt!

 

Camille

 

A de Arman

Image de soi(e)…

Bonjour à tous!

 

Qu’est-ce qu’on véhicule ?

Quel miroir tendre à l’autre?

J’écris pour  le tendre…

J’écris pour l’attendre.

Les Fées le savent bien !

 

Et souvent,

Il me renvoie

Comme un boomerang

Un drôle de clown

Une vierge rouge

Ou une face de rat !!!

Ah ah ah !

 

Image de soie

De soierie intense

D’intenses émois.

 

Portez-vous bien !!!

 

Camille

A de Arman

La prairie parfumée où s’ébattent les plaisirs

prairie parfumée

Il y a l’huis et Lui. Il y a Lui et Elle. Banalité de la ritournelle. Modernité de l’interprétation.

Il y a un livre et des leçons. Celui qui en donne mais en reçoit aussi de son élève futée, de sa conjointe. De son alliée, s’il sait la rencontrer. La faire sienne et la respecter.

Il y a des usages et des digressions. Il y a des lumières, des évocations qui feront rire les plus empesés. Il y a un duo d’acteurs qui s’en donne à cœur joie et nous renvoie en écho leur tendresse, leur légèreté. Le sujet pourrait être scabreux il est irradié d’esprit et de gaieté. Dans la salle, nous jubilons.

Bénédicte Bosc endosse tous les masques de la comédie, tantôt jeune fille honnête, mutine, ou quasi furie, puis gymnaste involontaire tentant de mimer de drôles de gymnopédies. Semeuse de fleurs et de fruits secs. Toujours sous la férule du Maître mais si prompte à lui échapper : juste un pas de côté et hop, dupé !

Stephan Godin, comédien à la présence intense, ne boude pas son plaisir et distribue au public des recettes pour mieux jouir de la sainte conjonction. Ces pauses nous permettent de reprendre souffle entre deux approbations, deux échos en notre mémoire de rencontres d’une vie ou d’un soir que le spectacle, serti dans son écrin de pierre comme au cœur d’un sanctuaire, nous fait revivre si généreusement.

Merci aux acteurs et au metteur en scène (et en « vie »!) de nous faire partager de tels moments de joie et d’évasion. Merci de servir ce texte écrit voici bientôt cinq cents ans et qui n’a pas perdu une seule dent. Pas pris une ride, conservé la fraîcheur de l’hommage au divin instrument. Merci à la directrice du théâtre de l’Essaion d’accueillir si joliment cet hommage à l’amour.

Camille Arman

A de Arman

Résolutions

L’été a ceci de bien est qu’il permet de tout remettre à plat. De réajuster les priorités, d’ôter le gras. Des relations surfaites ou surestimées, des distractions inessentielles, des sentiments dépassés.Des questions à plus se poser. Sans résolutions avérées.

Revenir aux bases. On ne peut que le seriner. Même si on pense s’y tenir, toujours un moyen de dévier.

Alors ne pas se dire: tu devrais alléger. Se dire: creuser à ta source.

Continuer.

Même si… (avec pour résolution 10 d’oublier les fautes d’orthographe! )

 

 

« des milliers de jours c’est bien trop court…. »

 

Portez-vous bien !

 

Camille

La tempête de Shakespeare

LA TEMPÊTE

Tempête sous un crâne, personnages en déroute, soumis au doute, à la joie ou à la peur selon les vents et les humeurs. Île de tous les possibles où chacun vient jouer sa partition, pantin zélé d’un instrumentiste caché. Prospéro, Maître magicien, un temps soumis à l’esprit de haine affute les instruments de sa vengeance… Au fil d’une journée de danses et de contrepoints, d’élans et d’interrogations, ils seront désaccordés. Le duc jettera le masque de toutes les illusions. Celle du pouvoir n’en sera pas la dernière…

 

la tempete de shakespeare

Ah, comme cette pièce salutaire est bienvenue en ces temps de tangage et de trahisons….

Rafraîchie par une mise en scène innovante, servie par des interprètes, qui, non contents d’être comédiens, se déclinent chanteurs et musiciens (avec une mention spéciale pour l’acrobate Caliban, contorsionniste aux multiples talents et aux dons de ventriloquie d’Ariel), la dernière pièce de Shakespeare ravira tous les publics sans exception.

 

la tempete de shakespeare 2

Dans la salle, les rires le disputent à la réflexion, la concentration… comme autant d’échos diffractés du mot « conscience » qui viendrait, discret et sans pareil, scintiller à nos oreilles… Juste en passant, patiemment, obstiné, puisqu’il est le centre le creuset où viennent s’échouer tous nos détours, nos digressions.

Afin que, mis à nu comme Prospéro, nous repartions, à la fois plus graves et plus légers vers nos îles respectives et y nettoyions nos démons.

Mesdames, messieurs les comédiens, bravo pour vos pirouettes, sous vos travestissements variés vous nous avez emmenés là où le rêve devient réalité.Et inversement.

A de Arman

Cours de Qi Gong !!

 

 

IMG_3171

A partir du 15 septembre, reprise des cours dans le Nord Seine et Marne !

 

Pour suivre le flux de la vie…

 

http://www.lesouffledessaisons.com/lieux-et-horaires-des-cours.html

 

Venez au nouveau cours de Vendrest! Il est  tout neuf  et important de le faire vivre avec un max d’énergie!

 

Portez-vous bien!

 

Camille

A de Arman

 

 

 

 

PS Les autres cours sont très bien aussi!