Retour aux sources

 

Créer, créer , créer…

A n’en plus finir.

Créer à en mourir

Comme tous les Sublimes

En quête éperdue

De l’inaccessible Absolu

 

Au coeur de l’étuve magnifique

L’espoir et la force  têtue d’un homme

Que rien n’ébranle plus

Que la perte

Des couleurs de son âme.

 

Quand le coeur des humains fuit à tire d’ailes

La Nature vous parle

Tout doux…

 

 

 

Revoir ce pays que j’aime

Sublime Sauvagerie en diadème

Dolce emozione…

 

 

Portez-vous bene!

 

Camille