Impressions…Sons

 

Chants, chants mélés,

Regards regards regards

Intensité

 

 

Et se sentir redevenir ce que l’on a toujours été…

Cette Joie!

 

 

Et retrouver l’enfant « perdu » au hasard d’une balade en bateau…

Chuuut, tu te reconnais dans l’eau translucide qui t’a portée.

 

Tout fut bénédiction sur cette terre brûlée couleur passion

Jusqu’à l »homme-médecine qui délivra mon front d’un étau à couper au couteau

 

Gratitude infinie

Ne plus rien dire

Laisser les particules de soleil inonder notre peau

Ici et ailleurs

Douceur…

 

 

Camille, il semblerait..

LA FIN DE L HOMME ROUGE et DIX HISTOIRES AU MILIEU DE NULLE PART

 

la fin de l'homme rouge 2

J’avais chroniqué « La fin de l’ homme rouge »  voici deux ans déjà.

https://camreve.wordpress.com/2015/10/19/la-fin-de-lhomme-rouge-de-svetlana-alexievitch/

Je l’ai revu hier dans ce bel endroit de « l’Anis Gras-le lieu de l’autre »à Arcueil avec une jeune troupe de six comédiens époustouflants. Le style s’est épuré, densifié. Le choc est toujours là. Frontal . On prend au coeur tous ces chants, ces voix magistrales. Le silence se fait en nous mieux qu’en une cathédrale.la fin de l'homme rouge 1

Entracte, on sort. On est ailleurs mais c’est encore doux…

Que dire de la suite?

Les dix histoires qui suivent nous laissent… nous laissent déposer nos peaux de vivants et être en dedans du dedans des choses, de l’inexplicable, de l’impalpable. Et du fil ténu et tenace de l’amour.

Il n’y a rien à dire et tout. La fin des utopies politiques. Un pays fracturé. Les arméniens encore et toujours traqués, tués à Soumgaït (1988), à Bakou (1990). Les communautés qui s’entredéchirent. La folie des hommes éternellement recommencée.

Le sens de tout cela?

la fin de l'homme rouge 3Un rien qui se faufile et peut tout. Une aide qui vient d’on ne sait où. Un chant, des voix. La vie qui, comme l’eau, contourne les obstacles et les charniers et irrigue d’autres devenirs.

Puissance du texte, grâce des corps en total accord, magie de l’interprétation.

Dénuement. Beauté et Frissons.

 

Allez-y!

Ils joueront du 14 au 17 novembre à Fort de France au Tropiques Atrium et du 29 novembre au 22 décembre à L’ Atalante (Paris18e), réservations: 01 46 06 11 90 (deux pièces en alternance ou diptyque le dimanche)

a-de-arman (2)