La Peur ou la Vie

Alors que nous déconfinons, la Peur est là, encore plus prégnante, elle hante et terrorise de plus en plus de monde…. il faut être masqués et désinfectés pour lire un livre, retirer de l’argent ( oui da!), voyager, rentrer dans certains commerces…il faut apprendre aux jeunes enfants à craindre l’autre, le tenir à distance… »achtung! », à vivre derrière des glaces, pas italiennes, hélas!
 
 
J’en passe tellement cela devient absurde….

 

 
Er la crainte de vivre, vous connaissez?
 

 

 
La crainte de vivre à pleins poumons la vie pleine et entière à laquelle nous aspirions tous en écarquillant les yeux, à peine sortis du ventre maternel…
 

 

 
La crainte d’être qui nous sommes sans sommations, sans ausweis tamponnés par l’autorité « suce-nommée »!

 

 
 
La Peur a fait son temps, nan, vous ne croyez-pas?
La Peur qui fait marcher à petit pas, la Peur-cancrelat (désolée les potes, mais vous vous trouviez là!)
La Peur qui fait que l’on marche à côté de sa vie en la vivant à demi, aux trois-quart ou presque pas…
La Peur qui nous fait nous recroqueviller sur nos préjugés, nos angoisses antédiluviennes….

 

 
 

 

J’ai frôlé la mort bien des fois, parfois même je l’ai recherchée tellement la vie me semblait plate, inodore et longue, longue…,
 
Mais toujours oui toujours est apparu ce sentiment d’invulnérabilité, de « portage » étrange, d’ailes d’anges qui retenaient mes bras -ou ceux d’un autre, redressaient la voiture dans le bon sens, me sortaient d’un fossé sans une égratignure ou bien, cassée, me posaient doucement sur un lit, longtemps, pour y voir plus loin, plus profond que ce petit « moi » qui se débattait dans ses marais noirs…
 
 
L’occasion de voir au-delà du miroir….
 

 

 

 

 

 

 
P_20200506_164352_vHDR_On_HP
 
 
Nous avons tous un parcours -court ou long, peu importe- et l’accomplir est une joie. Ne nous brisons pas les ailes nous-mêmes.

 

 
Plongeons, volons, selon notre loi interne.
 

 

A tire d’ailes, à pleine Foi!
 
 
 
 
 

 

Camille Arman

TAHITI ad lib

Ne me lasserai jamais de cette langue,

De ces paysages, de ces chants…..

De ces sourires…

Qui invitent à vivre plus

Léger

Et plus….

Grand

 

 

 

Alors, un jour,

Ecrire sur les îles….

Tahiti, Raiatea, Maupiti and co

Ôter les cendres et plonger dans le lagon….

 

 

 

 

Nana!

 

Camille

 

 

WOMAN-HUMAN

Oh , il est des artistes que l’on croirait issues d’une même peau

Il est des mots qu’on croirait issus de son cerveau

Collapsus maximalus!!

Ecoute

Elle parle de toutes nos larmes, toutes nos guerres, toutes nos alarmes

Nos compassions, nos résiliences, nos alliances

Nos errances et nos résurrections….

 

Ecoute….

 

« But I’m the kind of woman

Mais je suis le genre de femme

 

That was built to last

Qui a été construite pour durer

 

They tried to erasing me

Ils ont essayé de m’effacer

 

But they couldn’t whip out my past

Mais ils n’ont pas pu effacer mon passé

 

To save my child

Pour sauver mon enfant

 

I’d rather go hungry

Je préfère mourir de faim

 

Got all these wounds that just won’t heal

J’ai toutes ces blessures qui ne guérissent pas

 

Inside of me

À l’intérieur de moi

 

And my blood flows

Et mon sang coule

 

Through every man

A travers chaque homme

 

In this godless land

Dans ce pays sans Dieu

 

That delivered me

Qui m’a délivré

 

I’ve cried so many tears even the blind can see

J’ai pleuré tant de larmes, même l’aveugle peut voir… »

 

Ecoute cette voix qui te parle de toi,

Toi, quelque part…

Oui, toi aussi l’ami !

 

Allez, au tableau, on traduit tout seul maintenant!

 

« I’ve been called a witch

I’ve crackled in the fire

I’ve died so many times….

I’d only just coming alive…… »

 

Staying alive a aaahhhh…

Alive.

Vivants.

Pour toujours.

 

Camille

Toiles…

 

Minutes de magie pure avec Château, Troubadours et Belles Dames du Temps Jadis….

 

Tissons nos toiles de folie douce, de génie tendre….

Tissons nos toiles

Araignées magnifiques

Perles de rosée symphoniques

Tissons

Entrelaçons

Sans relâche

Aimons….

 

 

Portez-vous

Prenez soin de …

…La Vie!

 

Camille