J’ai tant appris

Je relaie  ce poème qui  reflète tant ce que je ressens face aux prises de position qui ne cessent de tomber depuis l’horrible soirée…
D’où parlons-nous ? Qui sommes-nous pour donner des leçons? Comment éduquons nous nos enfants? Quelles valeurs leur livrons-nous? Sommes nous porteurs de valeurs d’espoir ou bien de concurrence, de mesquinerie, de violence, plus ou moins larvée, plus ou moins tolérée dans nos foyers, nos villes, nos campagnes? Les décisionnaires sont -ils éclairés? Ont-ils le temps de méditer ou bien sont-ils toujours le doigt sur la gâchette, à décider dans le court terme? Sommes nous cohérents dans nos choix de vie? Laissons -nous assez de place à l’Autre? Sommes nous heureux? Aimons-nous assez la vie pour ne pas nous laisser acheter par quiconque nous spolie ou nous terrorise? Balayons, balayons devant notre porte. Retrouvons le vrai sens des mots violés par la publicité. Ne mentons plus à nos enfants, à personne.  Soyons grands et dignes de la Vie qui nous est venue toute nue. Il est temps, il est toujours temps.
Portez-vous bien, petits nuages.
Camille

 

 

J’ai tant
Appris de Dieu
Que je ne peux plus
Me
Prétendre
Chrétien, Hindou, Musulman,
Bouddhiste, Juif.

La Vérité a tant partagé de sa Substance
Avec moi
Que je ne peux plus me prétendre

Homme, femme, ange
Ou même pure
Ame.

L’Amour est devenu
Si complètement l’ami de Hafiz
Qu’il s’est transformé en cendres
Et m’a libéré
De tous les concepts et images
Que mon esprit ait jamais connus.

–Hafiz

 

 

 

Un aquarium, ça accueille des poissons ou des bateaux gonflables, dis Madame?

Un bassin de vie doit-il devenir un marécage?
.
Pour y avoir vu tant de beauté, je relaie….
.
Prenez le temps, c’est pas du Hulot mais c’est tout comme, c’est la culture qu’on bâillonne..
 .
« COMMUNIQUE DE PRESSE
COMPTE À REBOURS POUR LE THÉÂTRE DE L’AQUARIUM !
.
Depuis que la DGCA (département du spectacle vivant du Ministère de la Culture) a annoncé en juin dernier à François Rancillac, qu’il devra quitter la direction du Théâtre de l’Aquarium à la fin de cette saison, la mobilisation a été aussi nombreuse qu’intense :
plus de 7000 signatures à sa pétition (sur Change.org), plus d’un millier de mots et lettres de soutien venant autant du public, de la profession que du monde politique, des dizaines d’articles dans les media, etc.
 .
Mais rien n’y fait : la DGCA continue à vouloir imposer un tout autre avenir à l’Aquarium :
– Transformer ce théâtre ouvert aux artistes (associés et invités), à la musique, aux écritures contemporaines, aux pratiques amateurs, à la jeunesse de demain (via notamment le Festival des Ecoles) et investi dans un intense travail de sensibilisation auprès des lycéens de la banlieue Est,
– en «phalanstère à compagnie » (sic) : un seul artiste ou collectif bien «coté » y déploierait son seul travail en résidence (puisque, semble-t-il, la direction du lieu ne lui reviendrait pas en propre – ce qui permettra à la DGCA de changer plus facilement d’artiste ou de collectif, quand sa cote viendra à baisser !). Et ce modèle de « garage à compagnies » (pour appeler un chat un chat) est explicitement conçu pour être déployé sur tous les autres lieux de la Cartoucherie, une fois libérés de leurs actuels habitants…
 .
Le projet de François Rancillac, mis en œuvre il y a juste six ans par l’équipe de l’Aquarium et ses artistes associés, a absolument besoin d’encore trois saisons pour consolider sa dynamique – avant d’en transmettre le flambeau à un(e) autre artiste aussi attaché(e) aux valeurs du théâtre de service public et au souci d’ouverture et de partage. C’est la raison d’être de cet Aquarium si singulier, tel que l’ont imaginé ses fondateurs (qui soutiennent absolument François) il y a déjà 50 ans (cet anniversaire sera d’ailleurs dûment fêté du 2
au 8 novembre en spectacle, concerts, rencontres et bal !).
 .
A l’heure où tant de lieux sont menacés voire fermés en France (et en Europe) par des politiques rétrogrades et populistes ; à l’heure où règnent le repli sur soi, la peur de l’Autre et le déni de la diversité humaine ; au moment où l’Assemblée Nationale vote enfin une loi protégeant la liberté artistique, est-il vraiment judicieux de briser net une aventure pariant sur les forces vives de la création offerte, en toute générosité, à la curiosité et à l’intelligence des spectateurs de tout âge, de toute condition ?
 .
Madame la Ministre de la Culture devra trancher d’ici la fin du mois d’octobre…
 .
Paris, le 8 octobre 2015
Théâtre de l’Aquarium
– La Cartoucherie – route du champ de manœuvre – 75012 Paris »
 .
.
Portez-vous bien, droits, fiers comme des petits bancs etc…
.
Camille
a-de-arman (2)

Transmettre… une manière d’être avant tout !

La rencontre de quelques messagers passionnés peut ouvrir des portes sur le chemin.

Même quand on vient de loin…

 

Nécessité d’un révélateur de qualité pour que la photo soit bonne …

 

 

Portez vous bien!

 

A bientôt.

 

A de Arman

NU

Journée du Nu légal (brrrr…..) ou du porno ? sur FB….

Préfère pas commenter.

Préfère laisser parler cette nudité que personne n’écoute, cette « chose » si accessible que personne n’y prête attention….Manque de coeur ?

Le coeur et l’attention , c’est pareil…

Bon, laissons parler ce sale mec, ce macho, ce dégueulasse qui insulte les gentils amis des tvs, ce mec infréquentable, ce réac , ce bouseux, ce malpoli, cet…

ange perdu…

espèce déjà disparue…

« Pour moi la grande intrigue c’est le plaisir des femmes. J’ai l’impression que la fonction à peu près utile de l’homme, ou d’un mec comme moi, c’est de donner du plaisir à une femme, tout en restant totalement étranger à ce plaisir là.
Il me semble retrouver tout le mystère du monde, tout le mystère de nos vies, de la création. Tu es au coeur d’une femme et tu es au coeur du monde. Tu frôles la mort et le chagrin, malgré tout, tu es dans la joie et le plaisir émerveillé et intrigué. Rien de culturel la-dedans. Ça reste strictement animal, mais tu atteints le plus grand moment de spiritualité. »

JLM via le blog de Didier Lebras.

rien de culturel là-dedans… Strictement animal, mais..plus haut degré de spiritualité…..yeah !

Et si je puis me permettre : au chiotte les techniques, les 45 degrés celsius, les discours, les docteurs es prothèses, les playmates, au chiotte ! Coeur coeur coeur !!! Merde !

Au niveau culturel, c’est idem !
On nous prémâche des trucs sans âme en série !
Moi je dis stop !

Pour les autres, bon appétit !

Si vous êtes (encore) là, c’est que vous avez des couilles, des ovaires et un cerveau, accessoirement un truc qui ressemble à une âme, alors regardez jusqu’au bout ! Nom de d’là ! Mais c’est que ça aurait le don de me mettre hors de moi (ce qui est rare !)

http://player.vimeo.com/video/57126054#at=0

77 FM

Enregistrement ce jour autour d' »Un lycée côté jardin », sur 77 FM, avec Anne Sophie, entourée de trois stagiaires (le média radio a ses émules !)

On attaque direct sans préchauffage…

C’est le côté « humain » de la Conseillère d’Education qui marque cette fraîche ex-lycéenne…

Le souvenir du versant « Garde-Chiourme » de la fonction a semble t-il encore fait des dégâts dans les esprits…

« On ne voit pas les profs comme ça »… mais si, mais si  !

Humains trop humains, parfois…

Et oui, d’autres livres à venir, vers l’automne

Et oui avec des éditeurs qui en veulent…et qui rament aussi, en ces temps où ce qui sauve (la culture, l’ouverture d’esprit) est considérée comme un luxe par trop de « gens honnêtes »…

Et oui, toujours près du corps et du coeur

Parce que c’est mon truc à moi et que je ne me décale que très peu de cela..

Sauf à blesser autrui…